Après avoir fait la course à la différenciation pendant des années, voilà que Google, Microsoft et Mozilla s’associe pour faciliter la vie des développeurs. Ce projet se nomme Compat2021 pour asseoir l’envie de compatibilité.

L’objectif de cette démarche est de donner une expérience similaire qu’on soit sur Chromium, WebKit ou encore Gecko. Pour ce faire, les 3 géants du web ont fait appel à Igalia, qui est un gros contributeur. L’objectif à court terme est de cibler les problèmes de compatibilité de rendu et les bugs répertoriés.

Mozilla, Google, Microsoft vont travailler à une uniformisation

Tout l’objectif de cette politique commune est de rendre la vie des développeurs plus facile. Ce sont eux qui sont les petites mains du web et qui produisent le contenu. Or, bien trop souvent, ce contenu ne parvient pas à s’afficher de façon identique suivant qu’on se trouve sur Google, Mozilla ou Microsoft. Du coup, les développeurs ont tendance à prioritiser leur développement, ou à faire des choix et donc mettre de côté certains moteurs de recherche. Et ça, aucune entreprise ne le veut…

La première des tâches sera de se pencher sur les Flexbox CSS qui permettent de rendre les sites responsive et flexible en passant d’un écran d’ordinateur à un smartphone, puis à une tablette. Un site qui répond mal signifie moins de trafic et donc, pour certains, moins de revenus publicitaires !

D’autres éléments sont sur la table comme le CSS Sticky et le CSS Transforms.

Pour l’utilisateur, l’idéal serait d’avoir une page web toujours identique où seul le navigateur changerait, mais on en est encore loin.

A lire également :  Les dernières nouveautés technologiques dans le monde de l'automobile

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)

Laisser un commentaire