You are currently viewing Sécurité des mots de passe : les 13 choses à faire et ne pas faire
Une personne tient un téléphone avec un logo Apple dessus.

La sécurité des mots de passe est cruciale dans le monde numérique d’aujourd’hui, où les cybermenaces sont omniprésentes. Un mot de passe robuste constitue la première ligne de défense pour protéger vos informations personnelles et professionnelles contre les pirates informatiques. Voici quelques conseils sur ce qu’il faut faire et ce que vous devriez éviter de manière à assurer la sécurité de vos mots de passe.

Ce qu’il faut faire pour la sécurité des mots de passe

  1. Utiliser des mots de passe complexes : Créez des mots de passe forts en combinant des lettres majuscules et minuscules, des chiffres et des caractères spéciaux. Évitez d’utiliser des informations sur vous ou des combinaisons faciles à deviner de manière à protéger vos données personnelles.
  2. Longueur du mot de passe : Optez pour des mots de passe longs. Plus le mot de passe est long, plus il est difficile à craquer par les cybercriminels. Il est recommandé de choisir des mots de passe comprenant un minimum de 12 caractères.
  3. Diversification des mots de passe : Utilisez des mots de passe différents pour chaque compte. De cette manière, si l’un de vos mots de passe est compromis, le reste de vos comptes ne sera pas en danger.
  4. Changer régulièrement de mots de passe : Modifiez vos mots de passe régulièrement, en particulier concernant les comptes sensibles tels que vos comptes de messagerie. Cela permet de réduire le risque en cas de fuite de données.
  5. Utiliser un gestionnaire de mots de passe : Utilisez des gestionnaires de mots de passe fiables pour générer et stocker en toute sécurité des mots de passe complexes. Cela évite d’avoir à mémoriser de multiples combinaisons.
  6. Activer l’authentification à deux facteurs (A2F) : Ajoutez une couche de sécurité supplémentaire en activant l’authentification à deux facteurs. Pour vous connecter à vos comptes, un code est envoyé sur votre téléphone ou généré par une application.
  7. Vérification des activités suspectes : Surveillez régulièrement vos comptes pour repérer toute activité suspecte, ce qui vous permettra de réagir au plus vite en cas de problème. Si quelque chose semble anormal, changez immédiatement votre mot de passe.

Ce qu’il faut éviter pour sécuriser vos comptes

  1. Éviter les mots de passe évidents : Évitez les mots de passe évidents comme “motdepasse” ou “123456”. Les pirates utilisent des listes de mots de passe courants pour mener des attaques par force brute.
  2. Partage des mots de passe : Ne partagez jamais vos mots de passe avec quiconque, même si vous pensez qu’il s’agit d’une personne de confiance. Chacun doit avoir ses propres identifiants pour éviter tout risque concernant la sécurité de vos données.
  3. Écriture des mots de passe : Évitez d’écrire vos mots de passe dans des carnets, sur des bouts de papier, ou de les enregistrer dans des fichiers non sécurisés sur votre ordinateur. Utilisez plutôt un gestionnaire de mots de passe pour les conserver en toute sécurité.
  4. Utilisation d’informations personnelles évidentes : Évitez d’inclure des informations personnelles évidentes dans vos mots de passe, telles que votre nom, votre date de naissance, ou les noms d’animaux de compagnie, des informations que les cybercriminels peuvent obtenir facilement sur les réseaux sociaux.
  5. Ne pas cliquer sur des liens suspects : Ne cliquez pas sur des liens provenant de sources non fiables. Les attaques de phishing peuvent conduire à la divulgation involontaire de vos informations de connexion.
  6. Ignorer les mises à jour de sécurité : Assurez-vous que vos applications et systèmes d’exploitation sont à jour. Les mises à jour de sécurité corrigent souvent des vulnérabilités qui pourraient être exploitées par les cybercriminels, il est donc important de les effectuer dès qu’elles sont disponibles.

En suivant ces conseils, vous pourrez renforcer considérablement la sécurité de vos comptes en ligne et minimiser les risques liés aux cybermenaces.