On le lisait dans les journaux il y a deux semaines, l’un des data centers d’OVH en France partait en fumée. Et avec lui, les données de nombreux sites web. Depuis, pas mal de choses se sont passés.

Le site de Strasbourg, dans le Grand-Est est un des 4 centres de données d’OVH en France. Il gère donc les données de milliers, voire de dizaines de milliers de sites web. Ce site est composé de 4 blocs, numérotés de SBG1 à SBG4. Lors de l’incendie, c’est le SBG1 qui est parti en fumée. A son sujet, le CEO Octave Klaba a d’ailleurs annoncé qu’il ne redémarrerait pas. Les données qu’il contenait migrent vers les autres data centers du groupe, situés à Gravelines et Roubaix. Qui plus est, un nouvel incendie s’est déclarée le 19 mars, ce qui hypothèque encore plus la fin des réparations.

Le site OVH de Strasbourg mettra du temps à redevenir opérationnel

En ce qui concerne le SBG2, celui-ci est encore une énigme. Personne ne sait quand il va redémarrer, s’il redémarre un jour. Contrairement aux bâtiments 3 & 4 qui sont actuellement opérationnels.

Pour OVH, c’est un coup dur. Surtout pour l’image ! En coulisses, les usines assemblent des serveurs à plein régime et les techniciens les installent au plus vite. Et pour sauver les meubles, OVH offre un hébergement gratuit pour les clients touchés.

Enfin, on apprenait il y a quelques jours que la CNIL s’en mêlait également. Gardien des droits des internautes, l’entité rappelle qu’il est nécessaire de déclarer les données perdues pour les entreprises dont c’est le cas.

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)

Laisser un commentaire