On a connu Elon Musk pour ses nombreux tweets concernant les cryptos en 2021. Début 2022, ce fut une avalanche de messages au sujet de Twitter. Dont la vente est encore au point mort à l’heure actuelle.

Ces derniers jours, c’est le télétravail qui a trouvé la grâce des messages du fantasque entrepreneur. Ou plutôt, la disgrâce. Car pour Elon Musk, le télétravail, ce n’est pas sa tasse de thé. Le message qu’il a passé est clair : revenez ou partez. On ne peut faire plus clair !

Dans la foulée, le patron de Tesla laissait entendre que son entreprise de véhicules électriques allait devoir licencier. Il a même avancé un chiffre : 10 %. Ainsi, prenant tout le monde au dépourvu, l’entrepreneur d’origine sud-africaine annonçait qu’il réfléchissait à se séparer de 10.000 des quelque 100.000 employés du groupe. De quoi jeter un froid !

Musk et le télétravail, ça fait deux… pour le moment

A quoi pensait-il ? Était-ce une stratégie réfléchie ? On ne le saura sans doute jamais…

Toujours est-il que les réponses ne se sont pas fait attendre. L’action TSLA a dévissé de 9,2 % dans la journée qui a suivi, les traders suspectant des problèmes derrière ces annonces. Idem pour le tollé que cela a provoqué parmi les employés.

Le dernier rebondissement en date est le « rétropédalage » d’Elon Musk sur le sujet. Actuellement, il indique que l’effectif total de Tesla augmentera sur les 12 prochains mois, avec un nombre de salariés stables. Il n’est donc plus question de licencier à tour de bras… pour le moment.

A lire également :  Développement informatique : étapes, tarifs, avantages…

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)