Face à l’augmentation de l’hébergement dans le cloud et les risques des cyber attaques, les entreprises se concentrent particulièrement sur les solutions de protection efficaces. Même l’éditeur américain SolarWinds est « tombé dans les filets » des cybercriminels. On se souvient encore de cette attaque gigantesque qui a fait les gros titres au début de l’année 2021. Les données de 180 000 entreprises dont Cisco et Microsoft furent en effet dérobées par les malfaiteurs. Est-il possible de prévenir voire d’éviter une attaque de cette ampleur ? Quelles sont donc les solutions les plus pertinentes ?

Le développement de logiciels et d’applications web sur mesure

Pour protéger efficacement les entreprises face aux risques de cyber attaques, nous préconisons le recours aux logiciels et aux applications web sur mesure. Ces solutions permettent de répondre parfaitement aux besoins spécifiques des petites entreprises et des grands groupes. Les logiciels offrent ainsi une solution souple, ergonomique et performante. À ce propos, vous pouvez contacter Landvart, une société qui vous accompagnera dans vos projets informatiques. Cet expert du digital se base particulièrement sur les technologies de l’information : ASP.NET, SQL, Server, MySQL, jQuery, IIS, Apache, Angular… Il est d’ailleurs possible d’effectuer une demande de devis en ligne.

logiciels web sur mesure

L’installation et la maintenance de serveurs et de réseaux informatiques

La maintenance régulière des serveurs permet de faire face aux cyberattaques. Pour ce faire, les professionnels proposent une architecture réseau conforme aux besoins de votre entreprise. La plupart fournissent le matériel indispensable tels que le pare-feu, les serveurs et les commutateurs. Bien évidemment les modèles les plus fiables sont privilégiés. À ceux-là s’ajoutent les protocoles réseaux sécurisés, stables, et éprouvés.

Le Cloud computing et l’accès aux données à distance

Le recours au Cloud s’avère également nécessaire pour prévenir les risques d’attaques. De plus, la virtualisation des serveurs ainsi que les postes clients permet de travailler efficacement. Techniquement, les données sensibles de l’entreprise migrent vers les serveurs sur le Cloud. Cette solution permet surtout de gagner en performances et en sécurité. Cette option vous permet de vous affranchir de la maintenance des machines locales.

A lire également :  La fin de Flash

Les PME qui choisissent d’utiliser le Cloud computing accèdent à différents niveaux de services élevés. Ces derniers offrent un niveau de performances et de fiabilité nettement supérieurs à ceux atteints avec une installation classique sur site. Le Cloud computing permet ainsi aux entreprises de se concentrer davantage sur les tâches à forte valeur ajoutée. Le recours au Cloud computing se révèle également bénéfique aux startups en phase de lancement. À ce stade, les besoins en ressources ne sont pas forcément très importants, alors que les besoins en performance et en sécurité sont grands.

Il est clair que la sauvegarde en ligne engendre des économies non négligeables. En pratique, les PME réalisent à peu près 25% d’économies en ayant recours aux solutions CRM comparées aux applications classiques. Pour rappel, le Cloud computing offre une grande flexibilité aux entreprises et aux collectivités. Il s’agit d’un effet de levier essentiel permettant de multiplier les profits. De plus, le recours à l’externalisation et aux prestataires permet à une organisation de se concentrer sur son corps de métier.

Pourquoi y a-t-il davantage de cyberattaques ?

Malgré les innovations techniques et technologiques, les systèmes d’exploitation ne sont pas 100% à l’abri des virus et des logiciels espions. Les cyberattaques ont tendance à s’intensifier, notamment depuis la crise engendrée par la covid-19. Cela s’explique notamment par les confinements à répétition, les mesures sanitaires et la généralisation du télétravail. Avec la crise, la plupart des travailleurs ont dû travailler depuis leur domicile avec leur ordinateur personnel.

Le niveau de sécurité de ce genre d’équipement est pourtant très faible. Un PC personnel sert généralement pour les divertissements en streaming, pour le shoppping et pour les connexions aux réseaux sociaux. Le fait d’utiliser différents outils digitaux rend le matériel vulnérable aux attaques telles que la fraude à la carte bancaire et le phishing. Les hackers profitent de cette vulnérabilité pour substituer les données sensibles et personnelles.

Cyberattaque : quels sont les enjeux et les conséquences pour les entreprises ?

De toute évidence, les sociétés spécialisées en informatique doivent faire face aux nouveaux enjeux de sécurité. Les attaques numériques impactent forcément l’activité ainsi que la santé financière d’une entreprise. Elles ralentissent voire provoquent l’arrêt total de l’activité. S’ensuivent le chômage technique et in fine, une perte flagrante du chiffre d’affaires.

A lire également :  Les jeux d’argent en ligne sont-ils autorisés en France ?

Outre les pertes monétaires, les cyberattaques nuisent à la réputation de votre entreprise. Les clients perdent progressivement confiance en une entreprise victime d’attaques numériques. Ils préféreront se fier à une enseigne plus fiable. La hausse du taux de cyberattaques génère également des frais supplémentaires, nécessaires pour la reconstitution des données volées, voire endommagées. Pour rappel, le non-respect de la sécurisation relative aux données personnelles est passible de sanctions. Ces dernières sont déterminées par le Règlement général sur la Protection des Données (RGPD).

cyberattaques conséquences entreprise

Lutter efficacement contre la cybercriminalité : les mesures d’usage

Face à la recrudescence de la cybercriminalité, il s’avère impératif de renforcer la sûreté des systèmes d’information. Dans un premier temps, il s’agit d’adopter des mesures d’usage simples, mais efficaces comme limiter l’accès aux fichiers stratégiques. Prévoyez également une sécurisation physique de vos équipements. Mieux vaut les placer dans une pièce fermée à clé. L’accès au local sera géré par le responsable de la sécurité informatique.

Il convient surtout de multiplier les opérations de sauvegardes d’informations sensibles pour pallier à d’éventuels actes de piratage. L’idéal sera de sécuriser l’accès au système avec des mots de passe complexes. Ces derniers doivent comprendre au minimum 8 caractères contenant des minuscules, des majuscules ainsi que des caractères spéciaux.

L’usage de pare-feux, d’antivirus performants se révèle tout aussi efficace pour se prémunir des intrusions et des virus. Il convient de programmer des mises à jour systématiques, voire automatiques. L’objectif : réduire les risques de piratage favorisés par l’erreur humaine. De la même façon, il convient de mettre en place une politique de sécurité internet propre à l’entreprise. Celle-ci pourra ainsi réagir efficacement lorsqu’une attaque numérique surviendra.

Des gestes simples permettent ainsi d’optimiser la protection des données sensibles et de la vie privée en ligne. Pensez surtout à limiter les flux de données fournies aux annonceurs. Une astuce consiste également à désactiver le suivi de localisation pour éviter le piratage de votre smartphone notamment. Limitez également les connexions sur les réseaux sociaux comme Tik Tok ou Twitter. De plus, nous vous conseillons de révoquer les demandes d’autorisations suspectes via Google ou Facebook. Ne cliquez jamais sur les publicités futiles qui vous demandent une adresse électronique. Ce sont des pratiques simples, mais efficaces.

Comment se déroule une cyberattaque ?

Pour mieux comprendre l’importance d’un système de sécurité efficace, il faut déjà comprendre le déroulement d’une attaque numérique. Dans un premier cas, le hacker procède au cryptage des données informatiques et demande une rançon pour débloquer le système. L’entreprise se voit contrainte de céder, car son activité est totalement paralysée. Ce type de sinistre engendre forcément des coûts considérables, de l’ordre de plus de 30 000 euros.

A lire également :  Le Dash Cart, le chariot intelligent d’Amazon

Dans un second cas, le hacker s’infiltre dans le système informatique d’une entreprise par le biais d’une erreur humaine. Celle-ci peut être provoquée par le prestataire en charge de la maintenance informatique. Ce genre de difficulté se traite généralement en interne par la création d’une cellule de crise. Une enquête s’impose pour identifier la source du problème. À ce stade, toutes les personnes concernées par la fuite de données feront l’objet d’une enquête. Notez qu’une attaque d’une telle ampleur se chiffre à peu près à 100 000 euros. Pour y remédier, il convient de distinguer les différents types de cyberattaques et autres actions malveillantes. Il s’agit notamment :

  • des attaques actives/passives,
  • de cryptojacking,
  • de Déni de Service distribué (DDoS),
  • de « Man in the middle »,
  • de phishing (ou hameçonnage),
  • de ransomware ainsi que l’attaque de la Supply chain,
  • des attaques syntaxiques ou malwares qui se déclinent sous la forme de chevaux de Troie.

Attention, les logiciels malveillants s’apparentent à des logiciels légitimes.

déroulement cyberattaque

La France face à une recrudescence d’attaques aux rançongiciels : qu’en est-il exactement ?

Après une période jalonnée de crises et de confinement, les entreprises et les collectivités doivent se confronter à une explosion du nombre d’attaques aux rançongiciels. Cette situation a d’ailleurs été confirmée par le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), Guillaume Poupard. Les attaques aux rançongiciels touchent également le secteur des cryptomonnaies. A priori, on a dénombré trois voire quatre fois plus de cyberattaques en 2020. Cette tendance s’est confirmée avec la généralisation du télétravail.

L’Anssi recommande donc une optimisation du niveau de cybersécurité. Cela implique notamment le renforcement des mots de passe, la sensibilisation du personnel ainsi que les mises à jour des logiciels de sécurité. Il convient également de consulter les éditeurs de logiciel antivirus. Ils sont à même de fournir de précieux conseils visant à optimiser le système de cybersécurité. Compte tenu de la recrudescence des attaques numériques constatée en 2020, Boris Balacheff de HP Labs a démontré l’importance de la gestion d’une infrastructure distribuée.

Victor

Jeune adulte de 20 ans, je geek à mes heures perdues. Rédacteur d'articles Gaming pour Le Gros Blog, j'aime me tenir au courant des nouvelles actualités sur les jeux vidéos et des tournois d'E-sport. Passionné du web, des technologies et du gaming, mon jeu du moment est League Of Legend.

Laisser un commentaire