L’e-commerce a le vent en poupe et séduit de plus en plus d’entrepreneurs. Mais si la vente en ligne est une activité plutôt récente venue avec Internet, elle obéit aux mêmes règles qu’un commerce dans une boutique physique. C’est notamment le cas pour l’obligation de créer une entreprise et de choisir un statut juridique pour l’activité e-commerce. Alors, quel statut privilégier, sachant que vous avez trois possibilités : l’auto-entreprise, l’entreprise individuelle (EI, EIRL) et la société (SARL, SAS, EURL) ? Tout de suite nos éléments de réponse.

Comment choisir le statut juridique pour sa boutique en ligne ?

La création d’une boutique en ligne implique donc les mêmes démarches que la création d’une boutique ayant pignon sur rue. Et avant de créer votre site e-commerce, vous devez choisir le statut juridique qui correspond à votre activité et aux objectifs de croissance que vous prévoyez. Pour faire le bon choix entre les trois statuts juridiques, vous devez donc vous poser les bonnes questions.

Créer sa boutique en ligne
  • Votre équipe ou personnel : souhaitez-vous monter votre e-commerce tout seul ou à plusieurs ? Déjà, si vous êtes plusieurs sur le projet, vous pouvez rayer l’option EI/EIRL (jetez un oeil ici pour comprendre la micro-entreprise ou auto-entreprise).
  • Les besoins financiers de l’activité : la création et le lancement de votre boutique nécessitent forcément un budget que vous devrez trouver. Si vous avez besoin d’apports extérieurs (investisseurs ou prêts bancaires), mieux vaut opter pour le statut de société (SARL ou SAS).
  • Le chiffre d’affaires prévisionnel : si vous tablez sur un chiffre d’affaires faible, l’auto-entreprise peut être adaptée au début.
  • La croissance prévisionnelle : c’est elle qui déterminera votre statut une fois que votre volume d’activité dépasse le seuil permis par votre statut de départ. Par exemple, pour une croissance importante à moyen terme, il peut être intéressant de commencer par le statut d’EURL et de se tourner vers le SARL plus tard.

Quel statut juridique faut-il choisir ?

Pour créer une boutique en ligne, vous devez faire le bon choix en matière de statut juridique, pour la simple raison que celui-ci détermine les conditions de fonctionnement et de croissance de votre entreprise. L’un des critères les plus importants à prendre à compte est le chiffre d’affaires, lequel aura un impact non négligeable sur votre assiette d’imposition et de charges sociales. Par exemple, si votre activité de commerce électronique ne dépasse pas les 170 000 euros et que vous êtes seul pour lancer votre projet, l’idéal est d’opter pour le statut d’auto-entrepreneur. Ainsi, vos démarches de création seront simplifiées et vous pourrez vous concentrer sur votre activité.

E-commerce

En revanche, si vous avez déniché un marché à fort potentiel et que le chiffre d’affaires prévisionnel dépassera très certainement les 170 000 euros, vous devez prévoir une croissance régulière sur le long terme. Dans ce cas, optez pour l’EURL ou la SARL afin de payer moins de charges sociales que dans la SAS. Ainsi, vous pourrez gérer la croissance de votre boutique en ligne même si le CA va au-delà de 170 000 euros.

Victor

Jeune adulte de 20 ans, je geek à mes heures perdues. Rédacteur d'articles Gaming pour Le Gros Blog, j'aime me tenir au courant des nouvelles actualités sur les jeux vidéos et des tournois d'E-sport. Passionné du web, des technologies et du gaming, mon jeu du moment est League Of Legend.

Laisser un commentaire