Empêcher la perte ou la fuite de données est crucial pour toute entreprise moderne. Les clients d’aujourd’hui sont habitués à des transactions quasi-instantanées qui ne sont possibles que grâce aux vastes quantités de données que les entreprises stockent.

Si une entreprise perd soudainement ses données, ses opérations peuvent s’arrêter brutalement. C’est pourquoi tant d’entreprises développent des plans de prévention des pertes de données pour protéger leurs informations les plus importantes et éviter les perturbations. Mais toutes les entreprises ne mettent pas en œuvre leur stratégie de façon efficace et plusieurs commettent des erreurs importantes qui peuvent les rendre vulnérables. Voici quelques exemples.

Ne pas obtenir de soutien exécutif

Obtenir le soutien des cadres supérieurs de l’organisation est crucial pour le succès de l’initiative. Fondamentalement, si les gros bonnets ne l’achètent pas, pourquoi vos employés le feraient-il? Un manque de soutien de la part du sommet peut voir d’autres membres de l’organisation ne pas utiliser les outils de prévention de la perte de données nécessaires à la stratégie DLP, ce qui empêche le plan d’atteindre l’effet escompté.

Il est aussi très important que tous comprennent ce qui constituent les meilleures pratiques en la matière. Pour ceci, nous vous conseillons de consulter cette page par Proofpoint qui explique le DLP de A à Z ainsi que quelques astuces pour implémenter une stratégie DLP dans votre organisation.

Serveur

Conserver les sauvegardes dans le même espace que les serveurs ou bases de données d’origine

Bien que cette erreur devienne de plus en plus rare à mesure que les solutions de sauvegarde de données basées sur le cloud deviennent plus répandues, certaines entreprises choisissent d’utiliser un système de sauvegarde local pour stocker des copies de leurs données critiques. C’est est mauvais d’un point de vue de la prévention de la perte de données car cela expose la sauvegarde à plusieurs des mêmes menaces physiques qui pourraient entraîner la perte de données sur le serveur ou la base de données principale.

A lire également :  Signal, la nouvelle messagerie instant hype

Par exemple, si une catastrophe naturelle détruit le centre de données, la sauvegarde ne fera pas grand-chose si elle est détruite dans le même événement. Des événements qui ne sont pas de l’ampleur d’une catastrophe naturelle, comme une surtension ou une panne de courant, peuvent également interrompre la sauvegarde s’il se trouve dans la même installation que le serveur principal.

Ne pas former les employés convenablement

La formation des employés à la politique de prévention des pertes de données de l’entreprise est essentielle pour s’assurer qu’ils peuvent la suivre correctement. Il est particulièrement important qu’ils sachent ce qu’ils doivent faire et auprès de qui ils doivent informer s’ils pensent avoir rencontré ou causé un événement de perte de données.

Conclusion

Ceci ne sont que quelques erreurs que vous devez éviter à tout prix lors de l’implémentation d’une stratégie DLP. En prenant le temps d’élaborer un plan sensible, vous pourrez couvrir toutes vos bases afin de réduire les chances de perte ou vol des données.

Hary

Papa de 2 enfants, j'ai toujours été geek dans l'âme : de ma première console (une NES avec Batman ^^) à mon école d'ingénieur en informatique, je n'ai pas changé. Le Gros Blog est mon espace d'expression pour partager avec vous sur ce domaine qui me passionne. On y parle web, nouvelles technologique, dernier gadget à la mode et .. jeux vidéos bien sûr, car je reste un gamer !

Laisser un commentaire