On connaît tous Amazon pour ses entrepôts, sa livraison Prime, son PDG Jeff Bezos, mais aussi la multitude de services que l’entreprise offre sur le côté. Comme, par exemple, les magasins d’alimentation automatisés. Mais bien peu connaissent AWS, le service informatique à distance.

AWS, c’est un service de cloud. Au travers de cette filiale, Amazon propose des services de stockage pour les entreprises. Ainsi, elles ne doivent pas gérer d’archives, ni gérer d’espaces de stockage et peuvent, en définitive, se concentrer sur ce qu’elles font de mieux.

AWS est un leader du service cloud

Les entreprises qui ont recours à ce système sont nombreuses. On peut citer le Washington Post (qui appartient aussi à Jeff Bezos), le Wall Street Journal, Roku, le métro de New York, etc.

Et elle est très forte dans son domaine. On lui prête entre 30 et 50 % des parts de ce marché. C’est donc le leader dans son domaine.

Pour ce faire, Amazon a énormément investi dans le stockage de données, dans les serveur à grande échelle un peu partout dans le monde, mais surtout en Amérique du Nord qui reste sa région de prédilection. Seul réel concurrent pour le moment, Google. Mais le service fourni par le moteur de recherche est principalement gratuit et a récemment été revu à la baisse à cause des capacités existantes et de la demande.

Cela dit, Amazon Web Services n’est pas à l’abri d’une panne ou d’un problème informatique. En atteste le souci vécu fin de la semaine passée où le service était inaccessible. En cause, l’ajout d’une capacité de stockage qui a provoqué un bug.

A lire également :  Doom Eternal : ID software revient sur le devant de la scène

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)

Laisser un commentaire