Tesla continue d’écouler ses modèles comme des petits pains sur un marché de l’automobile toujours plus sous tension. Ce ne sont pas les derniers événements qui nous feront revenir sur le sujet, sachant que l’électrique semble la seule possibilité que nous laisse le politique.

Mais cette demande toujours croissante en bornes et en recharges implique qu’il faut également plancher sur un système qui permette autant de recharge.

Le superchargeur V4 est une solution à ce besoin et Tesla vient de mettre en route son V4 aux Etats-Unis, en Arizona. Il s’agit de la nouvelle génération de superchargeurs.

Le superchargeur V4 devrait rendre les bornes de recharge plus autonome du réseau

Forcément, il y a des nouveautés, et pas qu’au niveau du design ! En effet, de nouvelles fonctionnalités débarquent en vue de faire évoluer le réseau. La plus importante et sans aucun doute celle qui distingue le V4 de ses précédentes versions, c’est le toit solaire.

Tesla maîtrise déjà cette technologie au travers d’autres projets. Ici, il serait question d’ajouter des cellules photovoltaïques aux stations de recharge ainsi qu’un Mégapack. Ce Mégapack est en fait une grosse batterie de 3 MWh, qui pourraient stocker l’énergie produite par les panneaux. Les superchargeurs deviendraient donc partiellement indépendants en produisant ce qu’ils distribuent.

Une façon d’alléger le réseau qui semble être une réponse à la demande de la Californie de ne pas surcharger le réseau à des heures critiques.

Mais pour Tesla, c’est aussi une question financière, car produire ce qu’on vend revient beaucoup moins cher, et est donc beaucoup plus rentable !

A lire également :  Top 5 des jeux vidéos canadiens

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)