Le Bluetooth LowEnergy, ou également appelé BLE, Bluetooth Smart ou Bluetooth LE, est un protocole lancé par Nokia en 2011. Il était désigné sous le terme de Wibree, avant d’être repris par SIG ou The Bluetooth SpecialInterest Group. BLE partage de nombreux points communs avec le Bluetooth classique, malgré que les systèmes deux soient différents. Ils ciblent des utilisateurs et des besoins distincts. Faisons le point.

Quelles sont les origines du Bluetooth LowEnergy ?

Le Bluetooth classique : le prédécesseur de BLE

Il faut remonter à l’époque du Bluetooth classique pour retracer les origines du Bluetooth LowEnergy et comprendre son fonctionnement. Le Bluetooth classique est un moyen de communication sans fil qui sert à échanger des données. C’est un système permettant la connexion entre deux objets, notamment un Smartphone et un appareil connecté. Le Bluetooth classique permet le partage de fichiers sur une portée limitée. Elle se base sur l’usage d’une bande 2,4 GHz et d’ondes radios à haute fréquence (UHF).

Les appareils pris en charge par le Bluetooth

Bluetooth a été développé pour les appareils de consommation. Il permet à son utilisateur de transférer des fichiers de façon continu. L’intérêt du système réside dans sa praticité. Il vous permet de vous adonner à d’autres tâches pendant qu’il exécute son travail. Le système de partage de données sans fil prend en charge de nombreux appareils.

A lire également :  Black Friday, à vos listes d’envies

Ces derniers incluent les casques, les haut-parleurs, les imprimantes ou encore les claviers, tous sans fil. Il reste une solution prisée des conducteurs de véhicules désirant passer un appel. Il leur permet de de garder les mains disponibles pour la conduite, en discutant.

Qu’est-ce que le Bluetooth LowEnergy ?

Présentation du BLE

Bluetooth LowEnergy reprend le principe de fonctionnement du Bluetooth classique, notamment le partage de données. Le BLE se distingue de son prédécesseur par son niveau de consommation d’énergie faible. Cela signifie qu’il permet à un appareil d’économiser son autonomie. Revers de la médaille, le BLE est moins rapide par rapport au Bluetooth classique. Aussi, il convient uniquement à un transfert de données moins importantes.

BLE a été conçu pour divers appareils à usage domestique et professionnel, notamment les casques audio et les équipements utilisés dans les entreprises. Il ne fonctionne pas par système d’appairage d’appareils connectés. Le Bluetooth LE n’apparaît pas parmi les périphériques Bluetooth activés. Vous avez besoin d’installer une application spécifique sur votre téléphone pour le connecter avec d’autres appareils.

Bluetooth LowEnergy
Bluetooth Low Energy

Les avantages du BLE

Bluetooth LowEnergy est conçu pour assurer trois missions, notamment :

  • Consommer moins d’énergie : deux appareils Bluetooth SMART ne communiquent que pendant quelques secondes durant une connexion. Ils entrent dans une phase de veille pour limiter la consommation d’énergie. 
  • Etre facile à utiliser : l’appairage entre deux appareils BLE est simple, malgré le caractère innovant du protocole. Particuliers et entreprises peuvent s’en servir sans difficulté dans des systèmes automatisés, une fois l’application téléchargée.  
  • Fonctionner à moindre coût : le BLE ne demande pas un investissement important. Il s’adapte avec des appareils que nous avons l’habitude d’utiliser au quotidien, notamment les Smartphones.
A lire également :  5 smartphones attendus pour 2020

Comment fonctionne le Bluetooth LowEnergy ?

Bluetooth LowEnergy met à disposition quatre fonctionnalités, à savoir :

  • Broadcaster : le BLE sert de serveur. Son rôle est de permettre la transmission de données d’un appareil vers un autre, en toute simplicité et avec rapidité. Le bémol est qu’il va être impossible de recevoir une connexion entrante.
  • Central : le central est, la plupart du temps, un téléphone portable ou une tablette. Deux options sont envisageables, soit le central entre en phase « advertising », soit en phase connectée. Dans cette condition, l’appareil assure le transfert de données. 
  • Observer : l’appareil reçoit et traite les fichiers transmis par un Broadcaster. Dans cette situation, il va être impossible d’envoyer des fichiers vers le serveur.
  • Peripheral : il prend en charge les connexions du central, avant de lui transférer des fichiers. Ces derniers vont ensuite être perçus par les autres appareils périphériques. 

Bluetooth classique et Bluetooth LowEnergy : quelles sont les différences entre les deux protocoles ?

Les deux protocoles se distinguent sur différents points, à savoir :

  • Les domaines d’utilisation : le Bluetooth classique convient plus à une utilisation domestique que professionnelle. Le BLE, quant à lui, couvre davantage de domaines, notamment le milieu industriel. Il permet des partages en toute sécurité.
  • La consommation d’énergie : l’autonomie d’une batterie dure plus longtemps en optant pour un BLE qu’un Bluetooth classique. Par exemple, le premier est capable de résister des années dans une pile bouton.
  • La portée : un Bluetooth Smart fonctionne sur une portée importante, contrairement aux 100 mètres d’un Bluetooth classique.
  • Le coût et la rapidité : un BLE génère moins de dépense par rapport au Bluetooth classique. Le premier est capable de traiter et de transférer des données dans un bref délai, et sans interruption.
A lire également :  Nouveauté Amazon : le salon de coiffure
  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:High-Tech

Hary

Papa de 2 enfants, j'ai toujours été geek dans l'âme : de ma première console (une NES avec Batman ^^) à mon école d'ingénieur en informatique, je n'ai pas changé. Le Gros Blog est mon espace d'expression pour partager avec vous sur ce domaine qui me passionne. On y parle web, nouvelles technologique, dernier gadget à la mode et .. jeux vidéos bien sûr, car je reste un gamer !