Retour sur une des découvertes du CES qui a eu lieu, il y a quelques semaines. Il s’agit de voitures de course sans pilote. Cela peut paraître futile, mais pas tant que cela en réalité.

On le sait, les technologies mises au point pour les courses de voiture finissent par décanter jusqu’au consommateur final : nous. La F1, les rallies, sont autant de chance pour les marques de tenter de nouvelles choses… D’aller grapiller quelques millisecondes, ou de tester un nouveau matériau, l’aérodynamisme, etc.

Au fil des années, ces nouvelles technologies débarquent dans les modèles haut de gamme des marques, puis sur tous les modèles de la gamme…

Cette démonstration permettra sans doute d’améliorer la sécurité de tous les véhicules

Avec des voitures de course sans pilote, c’est l’ensemble des capteurs qui sont mis à rude épreuve. Ainsi, c’est tout un système informatique qui transmet les informations au véhicule : quand tourner, comment accélérer, quand freiner, etc. Un logiciel gère tout cela sans la moindre intervention humaine. Encore mieux, le logiciel affronte une autre voiture équipée de la sorte également.

Pour les créateurs, il y a bien sûr l’envie de créer le spectacle. Sinon, pourquoi faire rouler deux voitures à 260 km / h sur un circuit de course… Le but est de donner envie aux gens de voir de nouvelles choses.

Mais à côté de cela, l’épreuve teste les logiciels. Et c’est ça qui est le plus important. Les résultats permettront de les perfectionner et d’offrir, à l’avenir (dans quelques années) des véhicules routiers plus sûrs !

A lire également :  Chrome : Google suspend les mises à jour du navigateur à cause du coronavirus

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)