Greenpeace lutte depuis des années pour l’environnement et sa protection. L’ONG nous a habitué à des actions coup de poing, mais aussi à un travail de longue haleine dans le discours mainstream pour essayer de changer les mentalités.

L’ONG est bien consciente du monde dans lequel on vit. Et particulièrement sur la place grandissante des cryptomonnaies dans notre société. Sauf que ces dernières ne sont pas neutres et tout le monde s’accorde à dire que leur minage consomme énormément d’électricité. Dire le contraire sera une contre-vérité, sachant que les gros mineurs choisissent de miner dans des pays où l’énergie est bon marché… La Chine, la Russie ou encore le Kazakhstan et l’Iran dernièrement.

Change The Code, Not The Climate : la nouvelle campagne de Greenpeace

Greenpeace a donc levé 1 million de dollars pour sa campagne Change The Code ; dans l’optique d’ouvrir le débat sur un changement de protocole. Il faut dire que le récent passage d’Ethereum de la PoW à la PoS ouvre la porte à ce type de changement. D’après les projections, ce changement de protocole permet de réduire de 99,5 % les dépenses énergétiques pour valider les blocs de la chaîne Ethereum.

Pour autant, difficile de dire si le modèle est transposable au Bitcoin. Dans l’absolu, oui. Mais dans la pratique, tout est à faire. D’autant plus que pour Ethereum, il y a eu maints et maints reports alors que la volonté de changement venait directement de Vitalik Buteryn. Pour le Bitcoin, il n’y a pas de leader.

Cela étant, ce type de campagne est très utile pour ouvrir le débat et tenter de changer les choses… vers un mieux.

A lire également :  Fin de vie pour Firefox

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)