La plupart des objets technologiques sont aujourd’hui connectés. Alors, pourquoi pas son installation photovoltaïque sur son toit ?

Cela peut faire sourire. Surtout ceux qui ont une installation sur leur toit depuis des années. Il n’y a pas de réelle nécessité à posséder une appli qui indique ce que produit ses panneaux, quand il le produit et comment.

Ces petites applis ont vu le jour il y a peu de temps. Un an, voire deux pour les précurseurs. D’abord, en faisant réellement office de gadget ou d’objet marketing pour celui qui veut se vanter auprès de ses collègues. Mais force est de constater que ces derniers mois, de plus en plus de constructeurs et fabricants d’onduleurs développent des applis fonctionnelles qui permettent un vrai suivi et avec une valeur ajoutée.

Il est dorénavant possible de suivre la production de ses panneaux solaires

Elles ont effectivement bien évolué avec le temps. On peut maintenant suivre la courbe générale en quart-horaire de la production. De facto, le moindre passage nuageux se dessine sur la courbe. On peut opter pour un suivi journalier, hebdomadaire, mensuel pour suivre les tendances. L’intérêt ? Éduquer les gens d’une part : il ne faut pas nécessairement du soleil pour produire ; la luminosité suffit.  Mais aussi adapter sa consommation en fonction de la production pour viser l’autoconsommation optimale.

Et cela se remarque même au plus haut niveau ! L’Europe pousse ses États membres à mettre en place des structures d’autoconsommation collective pour créer des nœuds d’autoconsommation au cœur des villes.

Cela dit, le côté gadget de ces applis a encore de beaux jours devant lui… Avec des fonctions qui indiquent l’équivalent CO2 économisé ou l’équivalence en nombre d’arbres plantées.

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)

Laisser un commentaire