Des diapositives internes d’Apple mettent en lumière les divergences entre les géants du web

Dans le contexte actuel des poursuites contre Google aux États-Unis, des diapositives internes d’Apple ont récemment été publiées, montrant que la société de Cupertino critique certaines pratiques de l’entreprise Alphabet. Plus précisément, Apple considère que les agissements de Google sont quelque peu inquiétants et que les téléphones Android sont en réalité des dispositifs de suivi de masse. Il n’est pas entièrement clair, mais certains affirment qu’Apple gagne chaque année un montant significatif grâce à Google, qui est le moteur de recherche par défaut sur l’iPhone.

Une présentation interne révèle les différences entre Apple et ses concurrents

Ces présentations datant de 2013 rappellent celles d’Apple de l’époque et regorgent d’informations concernant la politique de confidentialité de l’entreprise, ainsi que celles de ses rivaux. Au moins pour l’instant, jusqu’à ce que la technologie s’améliore.”

Apple compare sa politique de confidentialité avec celle de nombreuses autres marques et propose même une chronologie des événements qui touchent la vie privée de ses concurrents. Ce qui est parfaitement clair, c’est que bien qu’ils aient un accord très important avec Google, il semble que leurs pratiques et principes ne soient pas du tout comparables.

Exemples des différences entre Apple et Google en matière de confidentialité

Dans les diapositives divulguées, Apple met en évidence plusieurs aspects qui montrent à quel point leurs approches sont divergentes en ce qui concerne la politique de confidentialité. Voici quelques exemples :

  • Suivi des utilisateurs : Selon Apple, les téléphones Android de Google sont conçus pour suivre en masse les activités des utilisateurs, alors qu’Apple prêche depuis toujours une protection maximale de la vie privée de ses clients.
  • Gestion des données collectées : Les deux géants du web ont des pratiques radicalement différentes en matière de gestion des informations recueillies sur les utilisateurs. Tandis que Google utilise ces données pour cibler les publicités et personnaliser l’expérience des utilisateurs, Apple limite strictement l’accès aux données personnelles et ne les exploite pas à des fins commerciales.
  • Transparence et contrôle : Cupertino estime également que sa politique de confidentialité offre plus de transparence et de contrôle aux utilisateurs par rapport à celle de Google. Les paramètres de confidentialité d’iOS sont faciles à modifier et à comprendre, tandis que ceux d’Android peuvent être complexes et moins accessibles aux utilisateurs.

Même si Apple collabore avec Google, leur vision diffère grandement

Il est important de souligner que malgré ces critiques d’Apple envers Google, les deux entreprises continuent à entretenir des relations commerciales étroites. En effet, Apple autorise Google à être le moteur de recherche par défaut sur les appareils iOS et cela lui rapporte des revenus non négligeables chaque année.

Bilan : Apple met l’accent sur la protection de la vie privée face à Google

En fin de compte, ces diapositives internes divulguées montrent que pour Apple, protéger la vie privée des utilisateurs est d’une importance primordiale. La société n’hésite pas à exposer publiquement les pratiques qu’elle juge problématiques chez ses concurrents comme Google.

Toutefois, les consommateurs doivent rester vigilants et continuer à se renseigner sur les politiques de confidentialité des entreprises dont ils utilisent les services. Car même si Apple prône une approche centrée sur la protection de la vie privée, il convient de rappeler que des failles peuvent toujours exister et que la technologie ne cesse d’évoluer.

Hary

Papa de 2 enfants, j'ai toujours été geek dans l'âme : de ma première console (une NES avec Batman ^^) à mon école d'ingénieur en informatique, je n'ai pas changé. Le Gros Blog est mon espace d'expression pour partager avec vous sur ce domaine qui me passionne. On y parle web, nouvelles technologique, dernier gadget à la mode et .. jeux vidéos bien sûr, car je reste un gamer !