Le mois de mars annonce une grosse sortie dans la dernière semaine. En effet, quelques jours avant les vacances de Pâques, le 25 mars 2022, les gamers auront droit à une sortie toute chaude de la part de Gearbox Software. De quoi meubler ces quelques jours où on n’aura pas école… Le titre en question, c’est Tiny Tina’s Wonderlands un spin-off du jeu Borderlands 2.

Borderlands 2, c’est un joyeux bordel pour celui qui aime les flingues et dézinguer à tout-va 😉 En l’occurrence, ici, le spin-off va s’attarder sur un personnage du jeu. Pas un perso clé, mais en tous cas, un de ceux que l’on revoie régulièrement. Attention tout de même, on a dit que ce n’était pas un personnage-clé, mais Tina a quand même reçu son propre DLC.

Ce DLC, c’est Tiny Tina et la Forteresse du Dragon. Pour celui qui n’aurait pas compris l’allusion, ce DLC est bourré de clins d’œil au jeu Donjons et Dragons, et le maître du jeu dans le DLC, ben c’est Tiny Tina !

Grosse sortie du mois de Mars, Gearbox Software nous offre un spin-off de Borderlands : Tiny Tina’s Wonderlands

A quoi s’attendre ?

Alors, peu de choses ont filtré sur le jeu en question, mais on connait déjà deux trois trucs.

Tout d’abord, il faut se rappeler que le jeu reste un spin-off, donc l’univers de Borderlands est importé directement et on retrouve les mêmes graphismes, un humour décapant et le même système de shooter. Bref, pour celui qui a fini tous les titres, il n’y aura que peu de surprise à ce niveau-là.

Cela étant, Borderlands est un jeu mythique, et on ne peut pas vraiment cracher sur un seul des titres de la licence. Si ce n’est peut-être le prequel qui était un peu en-dessous du reste. On peut donc raisonnablement croire que Tiny Tina’s Wonderlands sera du même niveau. Même s’il est étiqueté comme un spin-off dès le départ.

A lire également :  Où en est le déploiement de la fibre en France ?

D’ailleurs, c’est bien un titre à part entière, on n’est pas du tout sur un gros DLC. Pour ceux qui en douterait encore, un Seaon Pass sera achetable dès la sortie ! Du coup, il faut aussi prévoir du contenu end-game, des cosmetic packages et autres qui viendront rentabiliser le Season Pass.

Dans les previews auxquelles on a eu droit, le titre se révélait bien ficelé. Un gros point d’amélioration a d’ailleurs été apporté à toute la partie shooter. Il faut dire que parfois, dans Borderlands, c’était un peu approximatif… Tout cela est dorénavant corrigé ! Les fidèles de la licence le remarqueront d’entrée de jeu et pourront profiter de cet upgrade.

Par contre, les développeurs n’ont pas fait de croix sur les missions du style Fedex. Le joueur devra donc courir d’un bout à l’autre de la carte pour ramener les objets de quête… Somme toute, on ne change pas une équipe qui gagne ! xD

Un système de classe

Le jeu, comme pour les autres titres Borderlands, s’appuie sur un système de classe. Chaque perso possède ses propres compétences et excelle dans un domaine ou un autre. Dans Tiny Tina’s Wonderlands, il y en aura 6, avec leurs histoires personnelles et leurs propres compétences spécifiques.

Il y a le Clawbringer, le Graveborn, le Spellshot, le Spore Warden, le Brr-zerker et le Stabbomancer. Ces deux dernières classes ont été annoncées après les autres, mais elles devraient apporter une chouette balance dans le gameplay. Le premier étant plutôt fort au combat rapproché et à la mêlée avec un point gelé. Et donc, des dégâts de zone et d’effet. Par contre, le second va plutôt la jouer en stealth et gagner pas mal grâce aux coups critiques.

A lire également :  Ventes de consoles en 2018 : Nintendo, Microsoft ou Sony ?

Où sera-t-il disponible ?

Tiny Tina’s Wonderlands sortira sur toutes les plateformes. Aucune console ne sera mise à l’écart. C’est une tentative des développeurs de rattraper le coup par rapport au dernier opus. Les joueurs PlayStation pourront donc profiter du titre !

Du côté PC, le titre va bien évidemment sortir en version Windows. Sans grande surprise, c’est sur Steam que le titre sera disponible dès le 25 mars 2022. Tout comme sur l’Epic Games Store. Il faudra simplement avoir une licence Windows pour pouvoir le faire tourner, car il n’est pas prévu sur Linux, par exemple.

6 classes seront disponibles

A quel prix s’attendre ?

Sans surprise, le titre sera affiché à un tarif « normal. » Il faudra donc compter 60 € ou plus pour s’acheter le jeu. Oui, c’est un prix normal de nos jours. A cela, il faudra sans aucun doute ajouter +/- 20 euros pour le passe de saison et éventuellement encore quelques pièces pour les cosmétiques.

Cela dit, Steam n’affiche, à l’heure d’écrire ces lignes, aucun prix de pré-commande. Il est toujours en « Coming Soon. »

Préco et jeu moins cher : oui, c’est possible

Pour ceux qui ont l’habitude d’acheter des jeux à la pelle, on sait que ça coûte très vite une blinde. C’est pourquoi, il est nécessaire / important de connaître les bonnes adresses pour économiser quelques euros. Et du coup, acheter encore plus de titres avec ce qu’on a économisé !!

Parmi les meilleurs sites, il y a Kinguin.net. C’est la première place de marché mondiale de jeux vidéo et de clés digitales. Le service existe depuis une dizaine d’années environ et possède une mécanique bien rôdée qui permet d’avoir en réserve des milliers de clés uniques pour des dizaines de milliers de jeux vidéo (environ 60.000 titres actuellement). Kinguin, c’est 12 millions d’utilisateurs enregistrés. Autrement dit, il faut pouvoir satisfaire ce genre de demande quand des gros titres arrivent !

A lire également :  Le Nord, dernier-né de OnePlus

Avant d’acheter sur Steam, il est donc impératif de faire un tour sur le site pour vérifier la disponibilité d’une clé moins chère ! Dont Tiny Tina’s Wonderlands fait partie .

Kinguin, pas que pour le gamin’ !

En effet ! Kinguin, c’est une référence du jeu vidéo. Mais on y trouve également des clés pour de nombreux autres produits digitaux.

La plateforme possède, par exemple, une offre Windows ultra alléchante pour celui qui fait un reinstall de son pc ou qui veut upgrade vers une version plus récente !

C’est le genre de lien qui est particulièrement utile pour ceux qui buildent leur pc eux-mêmes. Dans les grandes surfaces ou les magasins d’électroniques, les pc montés sont généralement fournis avec une licence Windows. C’est d’usine. Et on le fait passer pour gratuit, même si c’est compris dans le prix.

Mais dès qu’on s’amuse à acheter ici et là son GPU, son CPU, son ventilo, etc., on se fait avoir sur la « licence gratuite. » Il faut la payer… Et du coup, on se rend compte du prix de cette petite licence (qui est quand même fort utile). C’est à ce moment précis qu’on est heureux d’avoir son lien vers une licence avec un prix réduit !

Hary

Papa de 2 enfants, j'ai toujours été geek dans l'âme : de ma première console (une NES avec Batman ^^) à mon école d'ingénieur en informatique, je n'ai pas changé. Le Gros Blog est mon espace d'expression pour partager avec vous sur ce domaine qui me passionne. On y parle web, nouvelles technologique, dernier gadget à la mode et .. jeux vidéos bien sûr, car je reste un gamer !