En novembre 2013, le célèbre plombier italien sauveur de princesse et tueur de dragon a fait ses débuts en 3D sur la console nippone Wii U dans le titre Super Mario 3D World. L’association de Mario au 3D a été couronnée de succès, ce qui a largement plu aux fans, même les plus puristes. Fort de ce succès, Nintendo s’est lancé le pari de remasteriser le titre sur sa console phare du moment, la Switch. Déception ou véritable coup d’éclat de la part du géant japonais ? Les réponses tout de suite.

Des améliorations dans tous les aspects du jeu

Qui dit nouvelle console dit forcément améliorations sur différents points. En effet, la Switch arbore de meilleures configurations matérielles par rapport à la Wii U, de quoi apporter un coup de tonus à la version remasterisée.

Un côté graphique boosté

Next Gen oblige, un boost au niveau du rendu graphique global était obligatoire pour s’éviter la foudre des fans de plus en plus intransigeants sur ce point. Super Mario 3D World version Switch brille de mille feux dans une résolution full HD avec une framerate ne descendant quasiment jamais sous les 60 fps.

Super Mario 3D World version Switch brille de mille feux
Super Mario 3D World version Switch brille de mille feux

Les détails de l’environnement sont plus nets et moins flous, avec une fluidité insolente. Les déplacements des personnages sont beaucoup plus rapides, ce qui vous donne une meilleure prise en main et un meilleur contrôle.

A lire également :  Casino en ligne : que dit la réglementation française ?

Bref, le rendu visuel de ce portage sur Switch est beau, et vous donne une réelle sensation de jouer sur une plateforme nouvelle génération par rapport à la Wii U. Un univers typiquement Mario encore plus coloré avec des animations époustouflantes vous attendent.

Une jouabilité optimisée

Au niveau de la jouabilité, cette version remasterisée n’a rien à envier de son prédécesseur. Il vous faudra en tout plus de 15 heures pour terminer le mode histoire et un peu moins de 50 heures pour boucler le jeu à 100 %.

Super Mario 3D World sur Switch, c’est également une jouabilité orientée vers le jeu d’équipe avec la possibilité de jouer jusqu’à 4 joueurs en ligne. Presque tous les niveaux sont accessibles en coop, y compris ceux du Capitaine Toad qui était exclusivement réservé au mode solo dans l’ancienne version.

Le jeu n’exploite plus trop les fonctions tactiles proposées sur la console Wii U, sauf lorsque vous mettez la Switch en mode nomade (en mode console portable). Ces mêmes fonctions seront attribuées au gyroscope avec un pointeur combiné au bouton R lorsque vous branchez la console sur votre téléviseur.

Retour sur le scénario du jeu

A proprement parler du jeu, Super Mario 3D World sur Switch se déroule dans un vaste univers composé d’archipel d’îles dans lesquelles vous allez évoluer durant plusieurs heures. Un grand lac, dénommé Lac Saudechat, est recouvert d’une matière noire visqueuse que Bowser a répandu.

Le but du plombier italien moustachu consiste à récolter des astres félins. Ces derniers vont permettre de rallumer des phares dispersés sur le lac et dissiper peu à peu la matière noire. L’infâme Bowser se cache au centre du lac.

A lire également :  Les sites de l’Administration envahis par des mouchards

Il est à noter que cet univers est l’un des plus étendus que Nintendo ait pu créer sur toute la saga Mario, de quoi vous tenir en haleine plusieurs jours d’affilée. Chaque île possédant son décor et ses caractéristiques spécifiques, vous ne ressentirez aucune sensation de « déjà vu » ni de routine durant la quasi-totalité du jeu.

Et le titre « Bowser’s Fury » dans tout cela ?

Tout cela est bien beau, mais qu’apporte réellement cet opus sur Switch et le fameux titre « Bowser’s  Fury » ? En réalité, « Bowser’s Fury » n’est pas un contenu bonus, mais un jeu  à part entière qui est indépendant de Super Mario 3D World.

Bowser'sfury
Bowser’s Fury

Dans ce jeu, vous serez amené à jouer aux côtés de Bowser Jr pour l’aider à ramener son père, le grand méchant Bowser, à la raison. Durant vos quêtes, le petit dinosaure pourra débloquer des astres félins bonus qui pourraient vous être utiles pour compléter le jeu.

Il est possible de configurer le niveau d’assistance de Bowser Jr ou le désactiver complètement. Vous pouvez également appeler un pote pour se glisser sous sa peau pour une aventure en duo, bien que ses possibilités soient limitées.

Là où le jeu devient intéressant, c’est lors des phases de combat contre Bowser qui est devenu un monstre colossal. Si Bowser Jr ne vous aide pas directement pour combattre son père, il vous aide à vous transformer en Giga Mario Chat, une version féline dorée de Mario pour combattre plus ou moins à taille égale avec Bowser et avoir une chance de lui tenir tête.

A lire également :  Paris en ligne et matchs truqués : les 4 meilleures anecdotes

Conclusion

Au final, vous ne regretterez sûrement pas ce jeu qui a su apporter quelques améliorations à la version sur Wii U tout en gardant l’esprit de la saga Mario. Avec deux titres jouables indépendamment l’un de l’autre, vous pourrez directement vous attaquer à Bowser’s Fury si vous avez déjà eu le privilège de jouer à Super Mario 3D World sur Wii U. Toutefois, nous vous conseillons vivement de ne pas passer outre la version remasterisée qui vous plongera dans un univers à couper le souffle visuellement.

Hary

Papa de 2 enfants, j'ai toujours été geek dans l'âme : de ma première console (une NES avec Batman ^^) à mon école d'ingénieur en informatique, je n'ai pas changé. Le Gros Blog est mon espace d'expression pour partager avec vous sur ce domaine qui me passionne. On y parle web, nouvelles technologique, dernier gadget à la mode et .. jeux vidéos bien sûr, car je reste un gamer !

Laisser un commentaire