Microsoft a annoncé, il y a quelque temps, son intention de racheter Blizzard/Activision. Sauf que ce genre d’opération ne passe pas inaperçu. Ni aux yeux de la concurrence, ni aux yeux des gouvernements.

La concurrence, et Sony, en premier lieu, s’inquiète de l’impact de ce rachat sur ses ventes. En effet, des licences comme Call of Duty, qui débarquent directement sur la PlayStation entraînent des ventes de consoles, de jeux et donc des rentrées financières. Bien souvent, ce sont ces exclus qui font le succès ou l’échec commercial d’une console. Pour Sony, voir son principal concurrent racheter un développeur de jeu de cette taille, c’est réellement un risque. De fait, Microsoft devrait poser des garanties pour rassurer ses concurrents quant à ces éventualités.

Le rachat d’Activision/Blizzard par Microsoft est scruté à la loupe

Pour tout dire, Microsoft pourrait proposer de garantir la sortir simultanée des licences existantes sur les deux consoles, PS et Xbox, afin de rassurer Sony.

Par ailleurs, les autorités de régulation sont inquiètes. Un tel rachat mènerait à une position dominante sur le marché. Ce n’est pas pour rien que deux enquêtes sont en cours : l’une menée Outre-Atlantique, l’autre par notre Union européenne. L’objectif est de vérifier que Microsoft ne parvienne pas à créer un trust sur le marché vidéoludique.

Du coup, les garanties que pourraient offrir Microsoft seraient de nature à lever les soupçons et permettre ce fameux rachat.

Rappelons que le deal initial pèse pas moins de 69 milliards de dollars !

A lire également :  Le Galaxy S21, prochain smartphone de Samsung

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)