Ces derniers mois, des pays comme le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Belgique ont intenté des actions en justice pour éradiquer le concept des loot boxes pratiqué par certains éditeurs de jeux vidéo.

En effet, ces « coffrets à butin » peuvent être considérés comme des jeux d’argent et de hasard, ce qui risque d’entraîner un réel danger pour les plus jeunes joueurs. Une polémique qui a conduit l’adoption du PEGI (Pan European Game Information) dans la réglementation européenne sur les jeux vidéo. Ainsi, à partir de mai 2020, la présence de loot boxes dans les jeux-vidéo sera indiquée sur leur emballage ainsi que sur leurs versions électroniques.

Qu’est-ce qu’une loot box ?

Véritable coffret-surprise, le système des loot boxes est une pratique commerciale adoptée par les éditeurs de jeux vidéo, même les grosses pointures comme Electronic Arts et Ubisoft. Reposant sur le principe du jeu de hasard, il permet au joueur d’acquérir des évolutions pour son personnage ou son gameplay en échange d’une somme modique.

Polémique autour des loot boxes

Il faut savoir que les loot boxes ne sont pas une pratique nouvelle : elles sont apparues dès 2007, notamment au sein des jeux mobiles dits « free-to-play » qui contiennent des achats « in-app ». Il s’agit alors de contenus gratuits où le joueur peut éventuellement acheter avec de l’argent réel les coffrets à butin. Puis, leur utilisation s’est largement démocratisée auprès des éditeurs, qui n’ont pas hésité à reprendre le concept dans de nombreux titres multi-joueurs et même les sites et applications en ligne de paris sportif.

Les différents formats de loot boxes

En vérité, il existe deux formes de loot boxes :

  • Les coffrets qui offrent au joueur des éléments purement esthétiques, comme des vêtements de personnages, des accessoires vestimentaires…
  • Les loot boxes qui permettent au joueur d’obtenir des éléments qui modifient le gameplay en cours de jeu, tels qu’un pouvoir ou une arme exceptionnelle.

Bien entendu, si les loot boxes cosmétiques ne posent pas de problème à la communauté de gamers, ce sont plutôt les coffrets influant sur le gameplay qui alimentent la polémique. Après tout, en achetant un jeu vidéo au prix élevé, les joueurs estiment ne pas à devoir payer des sommes pour obtenir des améliorations supplémentaires. À ce titre, le premier jeu à proposer ce type de coffrets-butin et qui a souffert de critiques est Star Wars : Battlefront II.

Loot box

Un problème de réglementation

Les loot boxes sont devenues de réels jeux d’argent et de hasard dissimulés, ce qui pose un problème d’éthique pour les joueurs comme pour les observateurs. Jusqu’à récemment, la France ne possédait pas de réglementation sur cette pratique qui tend à se généraliser.

Dans l’Hexagone comme ailleurs, les régulateurs ont été contraints de réfléchir à l’encadrement de ces coffrets à butin, afin d’éviter tout risque de comportements d’addiction chez les joueurs, notamment les plus jeunes. D’ailleurs, l’objectif était aussi de protéger les enfants qui sont moins conscients des dépenses occasionnées et plus sujets à tomber dans l’addiction.

Hary

Papa de 2 enfants, j'ai toujours été geek dans l'âme : de ma première console (une NES avec Batman ^^) à mon école d'ingénieur en informatique, je n'ai pas changé. Le Gros Blog est mon espace d'expression pour partager avec vous sur ce domaine qui me passionne. On y parle web, nouvelles technologique, dernier gadget à la mode et .. jeux vidéos bien sûr, car je reste un gamer !

Laisser un commentaire