De nos jours, Internet est devenu un outil indispensable du quotidien. On l’utilise pour consulter les actualités ou pour jouer aux jeux vidéo.
Selon les statistiques en France, 92 % de foyers dans l’Hexagone possèdent une connexion stable en 2019. Certes, il s’agit d’une avancée majeure dans la modernisation, néanmoins ce phénomène présente quelques risques, comme celui de l’addiction. Mais quelles sont les causes ? Quels sont les problèmes physiques ou organiques engendrer par les jeux ? Existe-t-il des préventions ? Focus sur ces problèmes.

Les causes d’une addiction sur les jeux en ligne

Jusqu’à ce jour, il n’existe aucun consensus scientifique qui définisse l’addiction aux jeux vidéo ou aux jeux d’argents en ligne. Cependant, quelques critères peuvent être mis en avant pour démontrer une dépendance face aux jeux.

Manette en main

Un usage excessif des jeux

Il est complexe de délimiter un usage non problématique et la pratique excessive d’un jeu d’argent en ligne. Cela signifie qu’il n’y a pas de seuil objectif, car tout dépend de chaque individu. En effet, une personne est en quelque sorte unique, ainsi si certaines ressentent l’envie de jouer aux jeux au quotidien, d’autres n’ont pas cette caractéristique.

En résumé, l’addiction varie en fonction des profils des joueurs. Toutefois, une dépendance peut survenir si on parle de :

  • Usage régulier qui se rapporte à une pratique quotidienne avec un temps passé devant l’écran très important.
  • Dépassement des limites préétablies, ici le jouer préfère jouer aux jeux d’argents ou aux jeux en ligne par rapport à d’autres activités sociales (sorties en famille ou entre amis)

Une hyperconnectivité de plus en plus commune

Depuis une décennie, l’Homme moderne est collé tout le temps devant un écran. Ce dernier peut s’agir d’un smartphone, d’un téléviseur ou encore d’un moniteur d’ordinateur. Avec la démocratisation d’Internet et des réseaux sociaux, tout le monde est de plus en plus connecté. C’est dans ce contexte que sont nés les jeux (d’argent ou non) multijoueur et multiplateforme. Les joueurs peuvent ainsi défier d’autres personnes ce qui rend l’expérience bien plus ludique et plus gratifiante. Peu à peu, les personnes perdent le sens de la réalité et se concentrent uniquement sur les écrans. Cela provoque évidemment une addiction où il est difficile de s’extraire.

C’est d’ailleurs pour cette raison que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère les jeux vidéo (en ligne ou hors ligne) comme addictif et pouvant causer des problèmes importants sur la vie quotidienne surtout pour les plus jeunes.

Les conséquences néfastes des jeux

Un usage occasionnel des jeux d’argent ou non (en ligne) n’engendre pas de problèmes majeurs. Par contre, une utilisation quotidienne comporte des risques importants.

Des problèmes physiologiques

Une personne qui joue excessivement aux jeux vidéo ou aux jeux d’argents en ligne est susceptible de souffrir de plusieurs troubles importants. En effet, la position statique derrière son écran peut entrainer des pathologies organiques comme :

  • Des céphalées graves (mal de tête importante)
  • Des sécheresses oculaires (les yeux peuvent être affectés gravement par la lumière bleue des écrans)
  • Des problèmes de nutrition : une déshydratation, un surpoids ou encore une dénutrition
  • Des insomnies : les joueurs ont tendance à veiller tard le soir ce qui dérègle le cycle circadien.
  • Des épilepsies à cause des stimulations lumineuses
  • Des maux de dos : lombalgies, cervicalgies
Matos de gamer

Des problèmes psychologiques

Sachez que l’usage excessif des jeux cause des séquelles plus ou moins importantes au niveau du bien-être. En premier lieu, ce n’est pas rare que les joueurs utilisent les jeux pour échapper aux difficultés de la vie réelle. Cela pousse à des actes insensés (absentéisme) comme le fait de fuir ses responsabilités pour se réfugier dans un monde virtuel. Pourtant, cela n’est pas la meilleure solution.

En second lieu, les jeux vidéo, les jeux d’argents, les réseaux sociaux peuvent être à l’origine d’un isolement social. Ce dernier est bien plus grave, car il affecte directement le bien-être d’une personne. Ainsi, il n’est pas rare que les jeux provoquent des problèmes relationnels (divorce, dispute, agressivité).

En troisième lieu, une addiction aux jeux provoque évidemment des souffrances psychiques importantes (tristesse, anxiété, culpabilité) ce qui peut pousser à des états dépressifs avec des pensées suicidaires.

En dernier lieu, sachez que vous pouvez perdre beaucoup d’argent sur un jeu. Ce n’est pas rare que l’éditeur propose une boutique interne pour acheter des items favorisant l’avancée dans le jeu. Cette pratique demeure très critiquée, mais de grosses entreprises comme Electronic Arts ou Ubisoft maintiennent cette tendance.

Prévention contre l’addiction aux jeux

L’industrie du jeu reste très puissante, pour s’en rendre compte, on passe au moins une heure par jours à jouer à des petits jeux en ligne sur nos smartphones. Pour ne pas tomber dans l’addiction, il existe quelques méthodes pour prévenir ce phénomène.

Addiction aux jeux vidéos

John Doe

Jedi Master

« What is the point of being alive if you don’t at least try to do something remarkable? »

Diffusion de l’information

La prévention doit forcément passer par l’information. En d’autres termes, des messages clairs et précis doivent être mis en avant sur les sites. Ainsi, certains sites de jeux d’argents affichent sur leurs pages d’accueil des avertissements sur les risques d’addiction. Pour les jeux vidéo, certains titres sont tout simplement déconseillés à un public (moins de 16 ans, moins de 18 ans). En effet, ils peuvent contenir des dialogues offensants ou encore un risque élevé d’addiction (MMORPG).

Autolimitation

Il faut savoir que les jeux d’argents en ligne ou encore les jeux vidéo doivent être cantonnés à leurs principales fonctions à savoir celui d’un divertissement. En d’autres termes, ils sont considérés comme un amusement. Ils ne doivent pas vous prendre beaucoup de temps. Au-delà d’une heure par jour passé à un jeu vidéo, il faudra se poser des questions. Mettez une limite et respectez-les.

N’hésitez pas à avoir d’autres passetemps qui vous aidera à oublier les jeux. Il peut s’agir de sport ou de faire de la peinture. L’important est que les jeux ne doivent pas devenir une activité principale.

Si vous souffrez d’une dépendance aux jeux en ligne ou au jeu d’argent, contactez le plus vite possible des professionnels. Ils peuvent vous aider à combattre la dépendance.

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)

Laisser un commentaire