Whatsapp et ses CGU, les conditions générales d’utilisation, c’est une grande histoire. Une histoire qui commence à devenir assez longue vu le nombre de rebondissements…

Il y a quelques jours, Whatsapp est revenu sur sa dernière décision. A savoir que les utilisateurs n’ayant pas accepté les conditions générales d’utilisation auraient accès à une version dégradée. Le but de la manœuvre : forcer les gens à accepter les CGU. A présent, même si un utilisateur n’a pas accepté les CGU, il a tout de même droit à la version « normale. »

Whatsapp revient sur sa décision concernant ses CGU

C’est d’ailleurs ce qu’a affirmé le porte-parole de l’entreprise. Actuellement, Whatsapp n’a aucunement l’intention de limiter volontairement les fonctionnalités de la messagerie pour ceux qui n’ont pas accepté la mise à jour. En lieu et place, les utilisateurs recevront de temps en temps un rappel les invitant à accepter la mise à jour. De même lorsqu’ils accèdent à des fonctionnalités optionnelles de la messagerie.

Alors, il faut tout de même relativiser, car une vaste majorité des utilisateurs ont effectivement accepté la mise à jour des CGU l’année dernière. Mais une partie l’avait refusée, car ils s’inquiétaient de ce que cette màj permettait. En effet, elle amenait un changement radical dans le traitement des messages envoyés. Ceux-ci sont à présent stockés sur des serveurs Facebook et il y a partage de données entre les deux applis. C’est d’ailleurs suite à ce tollé que de nombreux utilisateurs avaient choisi de migrer vers d’autres applis de messagerie comme Telegram ou encore Signal. On se rappelle que Signal avait vu une explosion de ses téléchargements à l’époque.

A lire également :  Comparatifs des 7 meilleures applications pour trouver un bon restaurant

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)

Laisser un commentaire