Derrière le métier de livreur se cache toute une architecture qui permet au livreur de pratiquer son métier. Son arme la plus redoutable, mis à part son vélo et ses jambes, c’est son smartphone. Appareil sur lequel on retrouve l’application dédiée au livreur d’Uber Eats. Petit topo de cette appli.

Être livreur Uber Eats

Pour pouvoir être livreur Uber Eats, il est nécessaire de se créer un compte auprès de la plateforme afin d’être autorisé à accepter des courses. Cette inscription nécessite un certain nombre de démarches qui sont approfondies sur cette page : https://hellomybusiness.fr/devenir-coursier-uber-eats/.

Une fois que l’inscription est en ordre, il est possible de se connecter à son compte partenaire et de commencer à accepter les commandes UberEATS. En effet, ce n’est pas vous qui les trouez, mais plutôt elles qui viennent à vous. C’est plus pratique, car cela permet au coursier de choisir ses livraisons en fonction de ses disponibilités. Pour le client, cela représente également un avantage. Il y a toujours un livreur prêt à accepter votre commande et vous ne devez pas attendre la fin d’une livraison pour que la vôtre soit prise en charge.

L’appli en tant que tel est très simple et identique à celle pour les chauffeurs Uber. Cela implique qu’un chauffeur Uber peut également faire des livraisons en voiture. Toutefois, ce n’est pas l’unique moyen de transport qu’un livreur peut utiliser. L’immense majorité des coursiers utilisent un vélo ou un scooter pour se déplacer et effectuer les livraisons de repas à domicile.

L’appli découpe la livraison en trois étapes: la prise de la commande, la récupération de la commande et, enfin, sa livraison au client

Prise en main de l’application

L’application Uber se télécharge directement depuis le Play Store ou l’App Store en fonction du modèle de smartphone que vous possédez.

A lire également :  Tatouage pour femme : quelles sont les tendances actuelles ?

Ensuite, pour se connecter, il faudra s’identifier avec votre compte partenaire. Une fois cette étape terminée, vous pouvez déjà accepter des courses.

L’application n’a rien de sorcier et se veut très facile à utiliser. L’objectif est de satisfaire au maximum le client. Dès lors, l’appli catin dispose d’un système de navigation. D’autres informations sont également disponibles directement dans l’application. Cela doit vous permettre de les livrer dans les meilleures conditions possibles.

Dès que l’on se connecter, les offres de livraison commencent à apparaître sur la carte. Il est possible de les accepter ou de les refuser. Il est également possible de se déconnecter afin de ne plus recevoir de propositions. Cela signifie que le coursier n’est pas non plus harcelé par des demandes incessantes, même lorsqu’il ne travaille pas. Et cela limite également le nombre de coursiers inactifs dans l’application !

Accepter une course

Lorsque le coursier est actif dans l’application, celui-ci va commencer à trouver des commandes en cours. Pour la prendre, il faut accepter la demande.

L’application transmet alors les informations relatives à la livraison en question : l’adresse à laquelle se rendre pour les repas, l’adresse de livraison, etc.

On peut scinder le processus de livraison en trois étapes : la demande, la récupération de la commande et la livraison.

La demande

La demande émane toujours d’un client. Celui-ci crée sa commande auprès d’un resto, la règle et à ce moment-là, la commande est prise en charge via UberEats.

Le coursier va recevoir une notification audio via l’app pour l’informer qu’une nouvelle commande est disponible. Ceci est très similaire à la commande d’un VTC dans l’app Uber. On ne change, pas ce qui marche, somme toute ! Quand on est dans la partie « livraison » de l’app, on remarque très clairement que l’appli indique « livraison » au lieu de « Uber X. »

A lire également :  WhatsApp : les messages privés auto destructibles arrivent bientôt

Pour accepter la mission, le livreur doit l’accepter manuellement. Dans le cas contraire, il ne l’obtient pas. Un bon truc, c’est d’avoir un profil optimisé pour essayer d’obtenir le maximum de commandes. Par exemple, avoir une bonne photo de profil augmente les chances par rapport à ses concurrents. C’est le genre de petites choses qui font toute la différence en fin de mois, quand la paie tombe !

Une fois acceptée, le coursier reçoit toutes les infos nécessaires avec le numéro de la commande, le lieu de retrait et le nom du client !

Récupérer la commande

Pour se rendre jusqu’au restaurant, il suffit de cliquer sur l’onglet de navigation. L’appli détermine alors un trajet. Comme l’équipe de LGB l’a déjà souligné, il est tout à fait possible d’utiliser une appli tierce en fonction de ses affinités.

Une fois arrivé au restaurant, il suffit de donner le numéro de la commande ainsi que le nom du client pour récupérer la commande. Celle-ci a déjà été payée en amont par le client. Souvent, on tourne dans les mêmes restos, alors autant être aimable avec le personnel… ça peut toujours aider par la suite ! Cependant, il ne faut pas faire aveuglément confiance. Avant de sortir du restaurant, mieux vaut vérifier ce que contient effectivement la commande. Un double check évite tout problème avec le client et donc le risque d’avoir une mauvaise évaluation en fin de livraison !!

L’appli UberEats est très simple d’utilisation pour le livreur grâce à une optimisation de tous les paramètres

La livraison

Pour la livraison, il suffit de démarrer le guidage pour être directement conduit à l’adresse du client.

A lire également :  Windows 10 : un nouveau design pour fêter 1 milliard d’utilisateurs

Il se peut que le client ait donné des infos spécifiques sur la livraison, ceci est noté dans les instructions. Par exemple, le code de la porte du bas, la sonnette à laquelle sonner, etc.

Cela dit, pas d’inquiétude. Grâce à la géolocalisation dans l’app, le client reçoit une notification dès que le livreur approche.

Une fois au lieu de rencontre, déterminé par le client, c’est là qu’il faut faire un peu de marketing pour sa petite personne pour obtenir une bonne note. Un sourire, quelques paroles aimables font en général pencher la balance en votre faveur.

Pour terminer, il suffit de cliquer sur l’icône qui s’affiche à l’écran « livraison terminée. »

Il ne reste plus qu’à passer à la suivante !

Qu’en est-il du paiement ?

Un des gros avantages d’Uber Eats est de libérer les coursiers de toute responsabilité financière. En effet, le coursier ne doit réceptionner aucun paiement à la livraison des repas. Son travail est de livrer, pas de faire payer !

Le paiement des repas se déroule en ligne, lorsque le client passe sa commande. Les frais de livraison son calculer à ce moment-là et également réglés à ce moment-là.

Du côté du livreur, le montant de la livraison s’indique bien lorsqu’il accepte la mission et une fois celle-ci terminée, ce montant se retrouve crédité sur son compte Uber Eats. En fin de mois, Uber Eats paiera le montant total des livraisons sur le compte bancaire du livreur. Bonus, Uber Eats reverse 100 % des pourboires reçus durant la période.

Maxime

Maxime a en charge les relations partenaires et est chargé de s’assurer que le reste de l’équipe travaille efficacement et en bonne intelligence