Depuis quelques jours, impossible de trouver l’application Wish sur l’App Store ou le Play Store. En cause, une demande de la répression des fraudes. Google, tout comme Apple, ont obtempéré.

La répression des fraudes est un organe officiel français, abrévié DGCCRF. Elle a mené une enquête sur une série d’objets en vente sur la plateforme. Elle a constaté qu’un grand nombre des objets en vente étaient non conformes aux règles du marché. Le ratio était tel que le retrait de l’application a été demandé.

Ainsi, 90 % des appareils électriques contrôlés n’étaient pas conformes et pouvaient être considérés comme dangereux. Idem pour les bijoux fantaisie à 62 % et les jouets à 45 %.

Suite à de nombreux problèmes de conformité de produits, la France a demandé à ce que l’appli Wish soit retirée des stores et le site déréférencé

Bien sûr, on n’en vient pas au retrait d’une application sur une simple constatation. La voie habituelle est de contacter le vendeur ou la plateforme afin de lui en demander le retrait. Chose qui fut faite et les objets en question ont disparu de la plateforme Wish… Avant de réapparaitre sous d’autres noms.

Face à ce phénomène, la France a demandé à Wish de se mettre en ordre, ce que le site internet n’a pas fait.

Résultat, la France a demandé le retrait de l’application. Ainsi que le déréférencement du site… Autrement dit, Wish n’apparaitra plus dans les résultats de recherche. Sauf qu’en entrant l’adresse exacte, on pourra tout de même encore accéder au site (à ses risques et périls, donc).

A lire également :  Messageries collaboratives : à qui profite la pandémie du coronavirus entre Microsoft et Slack ?

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)

Laisser un commentaire