Jusqu’ici, les magasins d’appli ont été la chasse gardée des deux géants du web que sont Apple et Google. Mais vient un temps où cela commence à sentir le roussi. Il est alors temps d’innover… Voilà où nous en sommes.

Alors que la marque à la pomme et son principal concurrent sont sous le feu des projecteurs en Corée du Sud, il est temps de trouver des alternatives.

En effet, la Corée du Sud est en passe de légiférer sur les commissions des magasins d’appli. Aujourd’hui, elles s’élèvent à 30 % pour tout achat réalisé dans le Store, sans que son éditeur ait mot à dire. Qui plus est, le magasin d’appli se réserve le droit d’approuver ou supprimer une application. Un business lucratif puisque le bénéfice de Google s’élève à 40 milliards de dollars en 2020.

L’App Store ouvre ses possibilités de paiement afin de limiter les risques de procès antitrust

Si cette loi passe une fois, il ne fit pas l’ombre d’un doute que d’autres pays vont s’engouffrer dans la brèche.

Dans ce cas-ci, Apple a eu la « chance » d’avoir le procès avec Epic Games qui avait justement trait aux commissions et aux possibilités pour un éditeur de jeu de les éviter. De la chance, car Apple va probablement prendre d’avance cette loi.

En effet, la marque de Cupertino vient d’autoriser Netflix et Spotify (non des moindres) à s’abonner aux applis sans passer par les microtransactions du Store.

Cela dit, il est peu probable que les firmes laissent simplement tomber les juteuses retombées financières de ces transactions sans se battre. Il s’agira peut-être d’arrangements avec de grosses firmes pour éviter des procès antitrust tout en bâillonnant les petits développeurs.

A lire également :  2020 et son évolution du gaming

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)

Laisser un commentaire