Ces dernières années, Microsoft avait connu une explosion du nombre de ses salariés. Un phénomène identique avait eu lieu dans de nombreuses boîtes high-tech, de Meta à Snapchat en passant par Twitter ou encore Apple.

A l’instar d’autres de ces entreprises, Microsoft entame un dégraissage de ses effectifs avant la fin de l’année. L’objectif est de revenir à une situation plus adaptée au marché actuel. En effet, la récente augmentation des effectifs était principalement liée à l’augmentation de la demande et des besoins des utilisateurs dans un monde où les gens étaient confinés chez eux. Dès lors qu’une bonne part de la population a repris ses activités, les besoins ont diminué et Microsoft se retrouvent avec une main d’œuvre trop importante. D’autant plus que l’économie américaine, mais aussi européenne, se contracte et n’offre pas un avenir radieux à court terme.

Microsoft suit le même chemin que d’autres firmes en se séparant d’une partie de son personnel

Microsoft a donc décidé de se séparer d’environ 1.000 personnes sur les quelque 220.000 employés dans le monde. Certains départements de la firme sont plus touchés que d’autres, mais aucun n’est réellement épargné. Ainsi, le juridique, le customer service, le support réduiront leur voilure. Mais c’est également le cas chez Xbox, par exemple, alors que Microsoft mise beaucoup sur la partie gaming.

Au sein de l’entreprise, la nouvelle des licenciements est mal prise, car la firme vient de faire de gros achats, dont le rachat d’Activision Blizzard pour un montant record.

A lire également :  Lunettes VR et imagerie holographique, le pari de Facebook

Pierre

Pierre est rédacteur depuis de nombreuses années. Très orienté dernières technologies, avec un petit côté geek parfaitement adapté au Gros Blog, il nous fait profiter de sa plume pour nous tenir informé des dernières actualités High-Tech. Merci Pierre ! :)