Confrontée à des défis environnementaux croissants, l’industrie aéronautique explore activement des moyens de réduire son impact écologique. Parmi les diverses stratégies envisagées, l’adoption de technologies plus vertes telles que le hydrogène vert et les propulsions électriques se distingue. Airbus, leader dans ce domaine, est au premier plan de l’innovation avec son ambition de révolutionner le transport aérien grâce à ces énergies alternatives.

L’avancée significative d’airbus vers l’aviation hydrogène

Le projet ZEROe d’Airbus marque une étape cruciale dans l’évolution vers une aviation plus respectueuse de l’environnement. En 2023, la compagnie a testé avec succès un système de pile à combustible de hydrogène capable de générer une puissance de 1,2 mégawatts, établissant un record dans l’industrie aéronautique pour une pile à combustible adaptée aux gros porteurs. Ce succès ouvre la voie à la réalisation de leur objectif : la mise en service d’avions propulsés par hydrogène d’ici le milieu des années 2030.

Les ingénieurs de ZEROe ne se sont pas arrêtés là. Ils ont intégré ce système de propulsion innovant avec un moteur électrique dans leur prototype surnommé “iron pod”. Cette capsule, contenant les moteurs électriques nécessaires pour actionner les hélices, a été alimentée pour la première fois par hydrogène peu avant la fin de 2023. Ce développement représente un pas fondamental vers la réalisation d’avions commerciaux à émission quasi nulle, capables de transformer l’hydrogène en électricité sans émettre de CO2, mais seulement de l’eau.

La préoccupation environnementale n’est pas unique à l’aviation. Des projets ambitieux tels que la méga-cité Telosa, visent également à promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables et l’économie durable à grande échelle. Ces initiatives illustrent la tendance croissante vers une société plus écologique et montrent que les efforts d’Airbus s’inscrivent dans un mouvement global visant à réduire les émissions de carbone.

Les diverses approches d’airbus en matière de propulsion verte

En 2020, Airbus a présenté quatre concepts d’avions exploitant diverses technologies de propulsion verte. Trois d’entre eux combinent les moteurs à combustion et hybrides fonctionnant à l’hydrogène, tandis que le quatrième est entièrement électrique, utilisant des piles à combustible à hydrogène. Chacun de ces concepts présente une stratégie différente pour atteindre une mobilité aérienne durable, que ce soit par des moteurs turbofan pour les vols de moins de 200 passagers, des moteurs turbopropulseurs pour une efficacité énergétique accrue, ou le design avant-gardiste du BWB (Blended-Wing Body) pour une aérodynamique optimisée.

La collaboration avec la société allemande ElringKlinger a permis à Airbus de franchir des obstacles significatifs dans l’utilisation des piles à combustible dans l’aviation. Ensemble, ils ont développé Aerostack, une entreprise conçue pour produire des piles à combustible offrant les performances requises pour propulser des avions de ligne. Cette initiative souligne l’importance des partenariats stratégiques dans l’avancement des technologies propres.

Une proposition innovante visant à faciliter la maintenance et potentiellement le ravitaillement en hydrogène est l’introduction de capsules de propulsion détachables. Baptisées “pods”, ces unités peuvent être retirées et remontées rapidement, offrant une solution pratique pour les opérations au sol. Chaque capsule incorpore une hélice et un moteur électrique, simplifiant la maintenance et le remplacement.

Feuille de route et perspectives futures pour une aviation propre

Le programme ZEROe d’Airbus ne se limite pas à la validation de technologies innovantes ; il comprend également une feuille de route stratégique visant à franchir plusieurs étapes clés d’ici 2035. Le récit des avancées, notamment l’alimentation réussie de l’iron pod avec un système de pile à combustible de 1,2 MW, représente une avancée déterminante vers l’objectif d’introduire un avion propulsé par hydrogène dans le ciel.

La prochaine phase de tests se concentrera sur la continuation du développement de l’iron pod tout au long de 2024, suivie de l’optimisation de la taille et de la masse du système de propulsion pour répondre aux exigences de performance en vol. Airbus explorera également comment le système réagit à des conditions variables telles que les vibrations, l’humidité, et l’altitude. Finalement, l’installation du système de propulsion sur la plateforme d’essai en vol ZEROe et les tests au sol précéderont l’essai en vol tant attendu sur un A380 en 2026. Ces étapes soulignent la méthodologie systématique employée par Airbus pour garantir la fiabilité et la sécurité des futures avancées en matière d’aviation hydrogène.

En résumé, l’initiative ZEROe d’Airbus représente une avancée majeure dans la quête d’un avenir où l’aviation ne laisse qu’une empreinte minimale sur l’environnement. En exploitant le potentiel de l’hydrogène comme carburant propre, Airbus envisage de résoudre des défis cruciaux liés à la durabilité, positionnant l’industrie aéronautique sur une nouvelle trajectoire. Bien que des défis subsistent, les progrès réalisés jusqu’à présent indiquent un futur prometteur pour une aviation respectueuse de l’environnement.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Actualités

Maxime

Maxime a en charge les relations partenaires et est chargé de s’assurer que le reste de l’équipe travaille efficacement et en bonne intelligence