Divers Sur le tournage de Largo Winch II, par nos reporters : WonderCom

le 14 juin 2010 - Événements, Partenariats

Imprimer

Largo Winch 2
Le blog LG vous propose de vous faire vivre les coulisses du tournage de Largo Winch II par l’intermédiaire de nos chanceux reporters ambassadeurs LG : commençons avec Céline Crespin de Wondercom, qui souhaite partager les émotions de sa journée de tournage.

8h40

Le rendez-vous était donné à la gare pour embarquer dans le train qui nous mènerait jusqu’à Bruxelles pour la journée. C’était un lundi matin, et je me rendais, presque naturellement, sur le tournage de Largo Winch II !

Quelques règles de conduite…

Dans la vie, on peut jouer les blasés pour beaucoup de choses, mais quand on est fan de cinéma et qu’on vous invite à assister à un tournage, loin du petit court métrage entre copains, il y a plusieurs règles à respecter :

– Regardez où vous marchez au risque de butter dans un fil de caméra et de ruiner à vous toute seule un film à plusieurs millions de budget.
– Conservez une petite bouteille d’eau du tournage dans votre sac comme trophée de guerre.
– Lancez-vous le défi de revenir avec un autographe de Tomer Sisley, surtout depuis que vous avez annoncé aux copines que vous alliez passer la journée avec Monsieur Largo Winch, en chair et en os s’il vous plait.
– Posez plein de questions parce que ce n’est pas demain qu’on vous re-proposera un plan pareil !
– N’hésitez pas à dire (pas trop fort tout de même) que vous préfériez la première prise.
– Anticipez sur l’heure du déjeuner avec des remarques du genre « Où mange l’équipe ? », parce qu’un tournage de scène, ça peut être long !
– Dites adieu à vos baskets blanches parisiennes qui n’ont pas fait long feu face à la poussière de charbon de l’usine semi-désaffectée du décor…
– Tentez de faire copain-copain avec le photographe de plateau pour obtenir des clichés exclusifs (mais n’espérez pas trop quand même hein…).
– Laissez traîner vos yeux partout pour en prendre le maximum dans la tête et surtout pour noter les petits détails qui tuent (genre les storyboards géants des cascades, affichés dans la caravane de prod).
– Et enfin, pensez à dire 15 fois merci ; parce que même si votre sourire béat parle pour vous, le dire c’est toujours plus sympa !

Des scènes à décortiquer…

La journée était dédiée aux cascades de voitures. Oui, je suis une fille et oui, j’adore les voitures ! Au programme, Audi (pour les gentils) contre Mercedes ML (pour les méchants), décor d’une immense usine désaffectée aux recoins bien flippants, quelques flaques d’eau pour l’effet « fonçage à 200 à l’heure » face caméra, cascadeurs en blousons de cuir pour l’ambiance et ciel nuageux (parce que les scènes d’action en plein soleil des tropiques, ça l’fait pas !).

Même quand on est dingue de cinéma, qu’on a vu environ 500 making of pour comprendre les dessous du cinéma, on ne se doute pas un instant du temps que peut prendre une scène d’action, qui dure souvent 20s à l’écran. Dans Largo Winch II, je peux vous dire que les poursuites en bagnole, c’est du taff :

Prise 1 : l’Audi (Largo) fonce à toute allure pour passer sous un pont… face à elle, le ML Mercedes (les méchants, rappelez-vous !) arrive encore plus vite, petit effet flaque d’eau… Hop, marche-arrière de l’Audi sur quelques mètres avant de faire un 180°.
Au chrono, à peine 20s … Au tournage, environ 3h !

Et oui, il faut penser à tous les plans. Vue du pare-choc, de l’intérieur, du capot, d’un tiers… Plus les prises qu’on souhaite refaire.

Mais le beau cadeau de la journée, niveau cascade, reste la préparation du crash d’un ML Mercedes contre un poteau. Je vous refais la scène :

Tomer Sisley (Largo) se met au volant de la voiture et embarque avec lui, le réal et un caméraman, tous les deux calés entre 2 ou 3 caméras pour filmer le moindre sourcillement de Tomer. Rien de bien extraordinaire me direz-vous… sauf que sur le toit de la voiture, est installé une structure avec fauteuil, volant et tout le matos pour dériver la conduite. Tomer nous l’a expliqué en personne : il dirige la voiture, accélère et freine pendant que son acolyte sur le toit passe les vitesses.
Ce genre de « gadget » ferait un malheur sur le périph à Paris. Bref… donc imaginez un peu le visuel de 20 personnes agglutinées autour d’une Audi, à hauteur d’homme, remplie à ras-bord de caméras et d’acteurs… et un mec…tout seul sur le toit avec son casque, ceinturé à une structure métallique.

Quelques mètres derrière, on prépare le ML Mercedes. Très certainement allégé pour la cascade, il roulera quasiment à la même hauteur que l’autre voiture, par laquelle il sera tracté et ira se projeter de pleine face contre un poteau de béton. Très impressionnant quand ça arrive, je peux vous le garantir !! L’attente de la préparation valait vraiment le coup ! Par contre, première pensée : « si tu loupes la scène, tu perds une bagnole ». En effet, vu ce qu’il restait du ML après la scène, on comprend mieux les campagnes pour la sécurité routière…

_MG_4117

De belles rencontres…

Très sincèrement, le staff a été très sympa ! Toutes nos questions ont obtenus des réponses (un grand merci pour la patience de Sandra, de la prod) et deux mentions spéciales méritent d’être citées ici :

•    la rencontre de quelques minutes avec Tomer Sisley (dites ce que vous voulez, c’est quand même Largo Winch, bon sang !), qui s’est montré très accessible et surtout passionné, en nous décrivant ce qu’il aimait faire dans ses films, en nous expliquant aussi deux ou trois petites astuces de cascades. Un brin d’humour et beaucoup de charme.

•    la gentillesse des cascadeurs (qui pourtant, jouaient les méchants !!) qui nous ont expliqué leurs métiers, leurs spécialités, comment on réalisait des impacts, des placements caméra et qui nous ont montré l’atelier où étaient préparées les voitures pour les cascades.

Les autres membres du staff ne sont pas oubliés, grosse pensée également au photographe plein d’humour, qui nous a shootés comme si on montait les marches de Cannes.

Une occasion très particulière, qui donne envie d’en savoir plus, d’assister à d’autres scènes et surtout d’être plus attentif aux détails dans les films. Merci à toute la prod et à LG d’avoir accueilli, dans leur cercle, de « modestes blogueurs passionnés » comme nous.
Je suis dispo quand vous voulez pour recommencer !

Largo Winch II
Au cinéma le 16 Février 2011.

© Pan-Européenne

pan-Européenne WildBunch-neg
celine
le 14 juin 2010
à 11:05

Hiiii !!! mon heure de gloire 🙂
Merci encore à toute l’équipe, la prod, LG and co pour cette superbe occasion !
Je suis dispo si y’en a d’autres 😉
Céline –

Ajouter un commentaire